Les actus de la compagnie sont sur Facebook

Accueil La compagnie
La compagnie PDF Imprimer Envoyer

La compagnie Les Matins clairs a été créée en août 2009 à l'occasion de la diffusion d'une première forme : une lecture fortement mise en espace de La Vie de Galilée de Bertolt Brecht.
En 2010, la compagnie répond à une commande de la municipalité d'Asnières-sur-Seine et présente au Château d'Asnières Je ne trompe pas mon mari, de Georges Feydeau.
En 2012, un spectacle  : Lavoisier, l'autre Révolution, une pièce à deux personnages qui traite de la biographie scientifique du célèbre chimiste. La pièce a été reprise en 2014 et est actuellement en cours de diffusion.

Lavoisier, l'autre Révolution

Une pièce

d'Evelyne Loew

Elle entre dans le monde du travail très jeune après une année en hypokhâgne. Perforatrice dans une entreprise de la métallurgie, elle s’occupe des activités culturelles du comité d’entreprise. Puis elle crée une bibliothèque et devient un relais du Théâtre du Soleil. En 1977, elle choisit de rejoindre le Théâtre du Campagnol naissant, sous l’égide de Jean-Claude Penchenat. Elle assiste Jean-Claude Penchenat à la direction et à la mise en scène (45 spectacles) jusqu’à son départ en 2002.
Elle écrit pour le Théâtre du Campagnol des petites formes, adaptations, carnets de bord, est co-auteur de plusieurs créations collectives (dont, entre autres Le Bal), et pour d’autres compagnies : Marigold, L’Ange Araokatao, Zoé, Gorki / Tchékhov / 1900 (éd. Actes Sud-Papiers). Elle fait un travail sur plusieurs aventures théâtrales : De Saint Thomas à Guignol sur Gaston Baty, Le Fou et la Princesse sur les Copiaus, Le public a bien joué ce soir sur Jean Dasté.

 

Claire LamarreClaire Lamarre

Formée par Jean-Louis Martin-Barbaz au Studio-Théâtre d’Asnières, elle a suivi en parallèle des études de philosophie à Nanterre puis à la Sorbonne (master 2 philosophie de l’art, MTB). Elle est également diplômée en Management des organisations culturelles (master Paris Dauphine).
Comme actrice, elle a joué notamment sous la direction de Jean-Claude Penchenat, dans Carola de Jean Renoir, et participé à de nombreuses lectures (Musée d'Orsay, Maison Georges Sand...). Elle participe fréquemment à des lectures en milieu carcéral avec la Compagnie Lectures & Lecteurs.
En 2011, elle a assisté à la mise en scène Gérald Chatelain, pour La Dernière Leçon de Noëlle Châtelet, création à l'Apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise. Pour Les Matins clairs, elle a mis en scène en 2009 La Vie de Galilée de Bertolt Brecht à l'Observatoire de Paris et Je ne trompe pas mon Mari de Feydeau, au Château d'Asnières, en 2010.

Elle a mis en scène de Lavoisier, l'autre Révolution.

 

géraldine masquelier carpentierGéraldine Masquelier

Après avoir suivi une formation au Studio-Théâtre d’Asnières, elle intègre l’Ecole Nationale Supérieure de la Comédie de Saint-Etienne (promotion T).
Sous la direction de François Rancillac, elle y joue Les Sept contre Thèbes d’Eschyle etTac Tic à la rue des Pingouins de Gustave Akakpo.
Avec Jean-Claude Berutti elle y joue Sous le grand Kapokier de Roger Atikpo, et avec André Markowicz, fait une lecture de Eugène Onéguine de Pouchkine. Elle met également en scène une adaptation de Tita-Lou, texte de C. Anne.
Au gré des projets, elle rencontre de nombreux artistes avec lesquels elle collabore par la suite : Benjamin Charlery sur  Deuxième Chance, double peine, joué en 2010 au Volcan (Le Havre) et à la Filature (Mulhouse); Eric Massé et Angélique Clairand pour  La Saga des Moinous (adaptations de 4 Romans de Raymond Federman); Katia Hala pour la création de Histoire de la Folie ordinaire de P.Zelenka présenté au festival Archipel à la MC93 de Bobigny. Par ailleurs, elle travaille régulièrement avec La Quincaillerie Moderne, jeune compagnie formée à l’issue de sa formation à Saint-Etienne.

Elle joue le personnage de Marie-Anne Lavoisier, dans Lavoisier, l'autre Révolution.

 

Coudert jean marcJean-Marc Coudert

Il  commence le théâtre avec Véronique Nordey, après un passage à l'Ecole du Rond-point.  Il intègre ensuite l’Ecole duStudio-Théâtre d'Asnières puis travaille pour la Compagnie Jean-Louis Martin-Barbaz. Il joue sous la direction de Jean-Louis Martin- Barbaz dans : La Cuisine d'Arnold Wesker au Théâtre Sylvia Monfort et  Dom Juan de Molière. Sous la direction d’Hervé Van der Meulen il joue dans: Les Vagues de Virginia Woolf au Théâtre de l’Ouest Parisien et Le Triomphe de l'amour de Marivaux au Studio d’Asnières ainsi qu’au Festival du Château de Cormatin.
Il a également joué dans Visages d'Hubert Colas (m.e.s.) Judith Caen, Le Chien du jardinier de Lope de Vega (m.e.s. Jean-Marc Hollbecq) et là où ça fait mal de Cristhophe Pellet (m.e.s. Anastasia Politi).
On l'a vu récemment au Théâtre de la Porte Saint-Martin dans La Cage Aux Folles,  sous la direction de Didier Caron.

Il joue le personnage de Lavoisier, dans Lavoisier, l'autre Révolution.


Lumières

Franck Thévenon

Il signe ses premières lumières en 1981 au Théâtre du Lucernaire dans une mise en scène de Serge Karp : La Descente aux enfers (Rimbaud).
En 1982,  il collabore pour la première fois avec Jacques Lassalle pour  Avis de Recherche (J.Lassalle) au Théâtre Gérard Philippe. Depuis, ils travaillent régulièrement ensemble.

Il a également travaillé, entre autre, avec : Joël Jouanneau, Marc Liebens, Philippe Van Kessel, Jean Luc Boutté, Jeanne Champagne, Francis Huster, Jean.Claude Bérruti, Rufus, Sami Frey, Caroline Loeb, Michel Hermon, Michel Raskine, Daniel Roussel, Lisa Viet  Véronique Raymond, Tilly, Gabriel Garand, Alain Olivier, Xavier Marcheschi, Françoise Merle, Saskia Cohen Tanugi, Viviane Théophilides, Robert Cordier, Paul Vecchiali, Jean Bouchaud, Philippe Adrien, Jean Louis Thamin, Marcella Selivarova Bideau, Olivier Maurin, Didier  Long, Jean Damien Barbin, Nicolas Moreau, Christian Colin, Vincent Vitoz, Bruno  Abraham Crémer, Claude Confortes, Christophe Lemaître, Frédéric Bélier-Garcia, Jean-Marie Besset, Gilbert Desveaux, Jean Christophe Mast, Jean-Marie Villégier, Anita Picchiarini, Pierre Laville, Claudia Stavisky, Patrice Leconte, Joël Calmette et Gérald Chatelain.

En 2000, il est nommé aux Molières pour Hôtel Des Deux Mondes d’Éric Emmanuel Schmitt mis en scène par Daniel Roussel au Théâtre Marigny.

 

Scénographie

Etienne Charasson

Architecte,  il entre au Nouveau Théâtre d’Angers en 1991, et y travaillera, entre autre, comme administrateur de tournée. Il est  Régisseur Général au Théâtre National de la Colline entre 1991 et 1993,  puis, entre 1993 et  1995, chargé de production au TNS, sous la direction de Jean-Louis Martinelli.
Avec la Compagnie La Barraca, il conçoit sa première scénographie en 1995, pour Babil El Azan : Il suffit de peu, de Martine Dray. Suivent, en fidélité avec El Azan, les scénographies de : Berlin ton danseur et la mort d'Enzo Corman, Le Roi du poulpe et de la sardine de Edwige Cabelo, Les Thesmophories d'Aristophane, El maestro d'Aziz Chouaki, Le Renard du Nord de Noëlle Renaude joué en Libanais à Beyrouth et Le Collier d'Hélène de Carole Fréchette, joué notamment à Damas et Beyrouth. Il créée en 2004 le décor de Les chiens font pas des chats de Bourgeix au théâtre de la Chélidoine à Ussel.
Durant cette période, il assure également la direction technique du Centre Dramatique Dijon Bourgogne (direction : Dominique Pitoiset), de la Comédie de Béthune (direction : Agathe Alexis), du Rivoli Teatro Municipal à Porto (direction : Isabel Alvez Costa), puis à partir de 2001 du festival Les Estivales à Perpignan.
En 2001, il fonde l’association LECTURES&LECTEURS à Saint Pierre Toirac, dans le Lot. Il met en place des lectures de textes de théâtre contemporain en milieu rural (Lot, Midi Pyrénées  mais aussi Paris, Bordeaux, Toulouse, Perpignan, Angers…).

Etienne Charasson est actuellement directeur technique de l'ICI (Institut des Cultures d'Islam, Paris).


Assistant mise en scène : Théophile Dubus et Thibault Lecaillon

Conception du visuel et photos : Flore Gandiol


En 2010, Je ne trompe pas mon mari

de Georges Feydeau


Jean-Paul Bezzina

Jean-Paul Bezzina

En 1997, il obtient son diplôme de l’ESC Lyon et part s’installer à Paris suivre les cours de l’Ecole Florent puis intègre Le Studio-Théâtre d’Asnières (Jean-Louis Martin Barbaz). Depuis, il a joué dans une vingtaine de pièces de théâtres et quelques téléfilms, été auteur pour des séries humoristiques télévisuelles, crée avec Timothy Duquesne la web-série Le conseil du jour, qui obtenu le Prix de l’humour du Grand Prix des Vlogs 2007 et été sélectionnée dans de nombreux festivals, écrit un roman non publié (L’Apostasié ou carnet de bord d’un inadapté), chanté dans un groupe punk (The Bank Robbers) etc...
Au théâtre, il a travaillé notamment avec Jean-Louis Martin Barbaz (La Noce chez les petits bourgeois), Camille Chamoux (La Douleur de la cartographe, La quatrième Sœur, Fragments d’une Lettre d’adieu lus par des géologues), Florian Sitbon (Le Parc, Qu’une Tranche de pain), Pauline Bureau (Casimir et Caroline, 5 Minutes avant l’aube, Festival d’Avignon), Benjamin Bellecour(L’Aide-mémoire), Gaétan Peau (Fiat Lux) et Olivier Lopez (La Griffe)...
A la télévision, on a pu le voir sur France 2 dans la série Fais pas ci, fais pas ça ou encore Le Chasseur
Au cinéma, il sera bientôt à l'affiche du nouveau film de Pascal Chaumeil : Fly me to the moon.
Il est réalisateur de deux court-métrages : quidam en 2004, et Veuillez ne pas quitter..nous allons prendre en compte votre demande (2011), qui a été sélectionné au festival Quintessence au Bénin et au Festival Mulhouse Tous Courts.
À partir du 13 avril, il jouera au Lavoir Moderne Parisien dans Politique, documentaire théâtral, la nouvelle création de la Compagnie Florian Sitbon.


Alexandra Chouraqui

Formée à l’école du Sapajou, Alexandra a joué cette année dans l’Histoire des Ours Pandas (M.  Visniec, m. en sc. S. Lelouch) au Théâtre des Deux Rives, à Charenton. Elle a aussi joué dans Le Mariage forcé et l’amour médecin (Molière, m. en sc L. Ferraro) au Théâtre du Lucernaire à Paris. Avant d’écrire et de produire le Lifting de Madame Benichou avec Camille Cottin, elle met en scène Les Abîmés de M. Cohen, et joue dans des comédies telles que Ciel mon Feydeau (m. en sc. A Sognio) au Théâtre de la Michodière, 15 Août sur le palier (J. Franco, m. en sc. S. Castro) et Les Feux de l’amour, ca brûle ! (E. Blateau, m. en sc J. Manesse), au Café de la Gare.

Elle a tourné sous la direction de J.P. Civeyrac pour les Talents Adami.

 

Claire DumasClaire Dumas

Se forme à l’Atelier Volant du Théâtre National de Toulouse en jouant au sein de la maison et en tournée. Au théâtre elle a travaillé entre autres avec Xavier Marchand, Jacques Nichet, Tg STAN, Thierry Roisin, et Judith Davis. Avec Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis et Nadir Legrand elle crée en 2007 le collectif L'Avantage du Doute. Récemment elle a conçu et joué avec Olivier Waibel Papa passe à la télé ainsi que J’entends plus les guitares, un spectacle d’après Les lettres de Tanger de William S. Burroughs . Avec le collectif L'Avantage du Doute elle crée Tout ce qui nous reste de la révolution, c'est Simon et La Légende de Borneo . Elle joue aussi pour la télévision dans plusieurs séries et films, dernièrement dans Hard, comédie réalisée par Cathy Verney pour Canal Plus.


Cyrille LabbéCyrille Labbé

Se forme à l'Ecole de la Belle de mai puis à l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique de la Ville de Paris, travaille au théâtre sous la direction de Jean-Christian Grinevald, Chantal Bronner, Rozenn Biardeau, Jean-Claude Cotillard, Hermine Karagheuz, Gilles Gleizes, René Loyon, Quentin Defalt, ou encore Alain Batis, André Valverde et Claire Lamarre.

Il joue des auteurs comme Brecht, Molière, Marivaux, Claudel, Racine, Tchekhov, Alexandre Dumas, Michel Azama, Carole Frechette, Läzslo Darvasi, et Bernard-Marie Koltès. Il travaille aussi à des spectacles musicaux avec l'ensemble instrumental Lachrymae et l'ensemble Ad Novem. Il tourne pour le cinéma et la télévision avec Régis Warnier, Hervé Hauboldt, Dominique Baron, Fréderic Tellier et Jacques Maillot.

Il anime régulièrement des stages de théâtre en milieu carcéral avec la compagnie Les Oiseaux mal habillés.

 

Jean Christophe LaurierJean-Christophe Laurier

Formé au Studio-Théâtre d’Asnières et à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq, il également suivi les cours du Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris du premier arrondissement. En 2009, il a joué dans Marie Stuart (Schiller) à Avignon (m.e.sc. Fabian Chappuis) et Britannicus au Théâtre 14 (m.e.sc. Jean-Louis Martin-Barbaz). Auparavant, il avait joué avec la troupe du Studio-Théâtre dans La Cuisine (Arnold Wesker) au Théâtre Sylvia Monfort Les Vagues (Virginia Woolf), Jacques ou la Soumission (Ionesco), Le Triomphe de l’amour (Marivaux), Le Médecin malgré lui...
Musicien (clarinette), il a joué Don Giovanni et les Noces de Figaro sous la direction musicale de Jean Roudon. Il a participé aussi en tant que comédien à plusieurs cabarets et spectacles musicaux dont L’Histoire du soldat (C.F Ramuz) m.e.sc. Philippe Perrussel. Pour la télévision, il a tourné dans des réalisations de Bertrand Van Effenterre, Frédéric Berthe, Stéphane Kappès. Dernièrement il a mis en scène un spectacle musical autour des musiques de Bach en collaboration avec l’ensemble de musique baroque dirigé par Françoise Lasserre.

 

Malvina Plégat. photo :  Olivier AllardMalvina Plégat

Après une formation au Studio-Théâtre d’Asnières, elle intègre la compagnie de Jean-Louis Martin-Barbaz et participe à de nombreux spectacles comme La Cuisine d’arnold Wesker ou Le Songe d’une nuit d’été de W. Shakespeare. Elle décide en 2003 de poursuivre ses études à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) où elle travaille avec Christian Schiaretti, Christophe Perton, Philippe Delaigue, Silviu Purcarete, Hiege Klezyk et France Rousselle.
A sa sortie, en 2006, elle est engagée par Vincent Garanger pour jouer dans  Quelque chose dans l’air de R. Dresser. Crée au CDN. de Valence, la pièce  tourne en Drôme et Ardèche. De retour à Paris, elle travaille au sein de la compagnie Moukden-Théâtre et joue dans Des Batailles en 2008 et dans Chez les nôtres en 2010, spectacle qui sera repris en juin 2010 aux Ateliers Berthier dans le cadre du festival Impatience.
Récemment, elle a également joué dans Les hommes sans nom, mis en scène par René Chéneaux au Forum de Blanc-Mesnil et au Théâtre de Vanves ainsi que dans l'Urfaust de Goethe mis en scène par L. Lévèque au Granit, scène nationale de Belfort.

En 2009, La Vie de Galilée

de Bertolt Brecht

 

Jacques CourtèsJacques Courtès

Après avoir travaillé avec le mime Jacques Durbec, il entre au Conservatoire de Marseille (Irène Lamberton) puis se forme  au sein de l'équipe du Théâtre de Recherche de Marseille (Andonis vouyoucas et Françoise Château). A Paris, il travaille avec Andréas Voutsinas au Théâtre des 50. Au théâtre, il travaille avec : A Vouyoucas, D Brée, JL Laval, C de Tillère, R Hossein, P haudecoeur, V Lanoux, C Sterne, P Douchet, M Guigon, JC Drouot, M Guerrero, Paula Brunet Sancho, S Grassian, G Dumont, N Aubry, C Lamarre. Il tourne avec : R Guédiguian, C Lelouche, D Chamillard, T Lassalle, Jl Laval, A Georges, L Georjin, M Buniaud, P Masso, JL Bertucelli, AM Blanc, B Tiulong, A Bonnot, D Ladoge, A Lorenzi, M Favard, W Karel, L Enneman.

 

Laurent GernigonLaurent Gernigon

Après des études d'anthropologie à l'Université de Toulouse-le-Mirail, il s'initie au théâtre avec la troupe du Théâtre de l'Acte 2. A Paris il rentre à l'Ecole du Théâtre de Chaillot et participe à la fondation des compagnies du Vent et des 3 Minutes. Il travaille pendant 6 ans avec une compagnie de danse-théâtre, le groupe Ecarlate, alternant les créations en salle et en rue. La pratique du chant lyrique l'amène à travailler avec la compagnie Oposito.

Il va interpréter un répertoire très divers de Racine à Kateb Yacine en passant par la comedia dell arte jusqu'à Brecht avec La Vie de Galilée.

En 2007, il décide d'interpréter sur scène La Question, le témoignage d'Henri Alleg sur les tortures qui lui ont été infligées par les parachutistes français durant la guerre d'Algérie. Ce monologue mis en scène par Kathy morvan suscitera de nombreux débats.

Il vient de tourner avec Eric Boutin et participe à la nouvelle création de la compagnie Acidu : 7 Days in a plate.

Dans La Vie de Galilée également : Elya Birman, Jean-Paul Bezzina, Claire Dumas et Cyrille Labbé.